Pique-nique & découverte à La Montagne de Sigottier du 21 juillet dernier

Classé dans : Communiqués de presse, Presse | 0

Dans la continuité d’une pétition qui a recueilli plus de 500 signatures et de la réunion publique du 17 mai à Serres, cent cinquante personnjyes ont répondu à l’appel de la SAPN et du collectif « Pas d’autoroute forestière à Sigottier sans concertation » en participant à la journée pique-nique et découverte ce dimanche 21 juillet à La Montagne de Sigottier.
A 8h, une vingtaine de personnes se sont retrouvées pour une randonnée à l’adret de la Montagne. Les marcheurs ont pu découvrir ainsi une vue panoramique de l’ubac dans lequel les pistes seraient tracées et mieux comprendre les conséquences de ce projet.
Vers midi le pique-nique s’est déroulé dans une atmosphère conviviale, pendant lequel la LPO et la SAPN présentaient leurs activités.
En fin de journée les participants se sont réunis autour des représentants du collectif (pétitionnaires, SAPN, ACCA de Sigottier, EELV 05, LPO 05, Groupe Chiroptères de Provence et deux conseillers municipaux). Ceux-ci ont rappelé que le projet voté par la mairie de Sigottier, autorisé par le préfet et financé par le CG (88200€), l’Union Européenne (107800€) et la commune (60000€) n’est qu’une première étape d’un projet global d’une vingtaine de km de pistes DFCI reliant La Montagne de Sigottier à L’Epine, La Piarre, Serres et Montmorin.  Pour le collectif et la SAPN, ce projet ne se justifie pas par la lutte contre les feux de forêt car le lieu d’implantation (ubac humide accueillant des nombreuses sources et peuplé de hêtres) présente un risque pratiquement nul de feu de forêt, il est démesuré et particulièrement coûteux (305 000€ pour les deux premières tranches) pour les finances publiques en ces temps de restrictions budgétaires. En outre, il a été conçu sans aucune information ni concertation des habitants. La mairie de Sigottier, maître d’ouvrage du projet n’envisage aucune étude avant le début des travaux. Or, le collectif et la SAPN estiment qu’il est nécessaire de réaliser : une étude d’impact, alors que ce projet détruira une forêt ancienne présentant une continuité biologique depuis le 18è siècle et riche en biodiversité, dans un site remarquable classé ZNIEFF.Sigottier21-07-13XavierMORDEFROID3
Une étude hydrogéologique car ce projet risque de provoquer des glissements de terrain et des détournements ou disparitions des sources alimentant les habitations et les exploitations de La Montagne.  Les participants ont réaffirmé leurs craintes que ces pistes n’encouragent la pratique incontrôlable des sports motorisés (4*4 et quads) dans un espace à la fois exceptionnel, remarquable et fragile ce qui créerait paradoxalement un risque de feu de forêt. D’autres actions sont envisagées dans les semaines à venir.

Sigottier21-07-13XavierMORDEFROID4L’émission de Radio Zinzine réalisée suite au pique-nique du 21 juillet a été diffusée une première fois dimanche 4 août à 12h30.

Vous pouvez la retrouver sur Internet : www.radiozinzine.org