MOBILISÉS POUR LA GESTION DE NOS DECHETS

Dans les Hautes-Alpes, les déchets ultimes sont enfouis. La principale décharge est celle du Beynon, à Ventavon. L’autorisation d’exploiter cet ISDND arrive à échéance, et une nouvelle demande d’autorisation est à l’examen.

Dans ce cadre, une enquête publique est ouverte jusqu’au 16 novembre.
On vous invite à y participer !

Face à la fermeture d’ici quelques années des décharges d’Embrun et de Sorbiers, Ventavon semble être la seule solution pour nos déchets ultimes.
MAIS PAS DANS LES CONDITIONS PRÉVUES DANS CE DOSSIER !

L’enquête publique est l’une des rares occasions pour les citoyens de s’exprimer sur les projets développés sur leur territoire. La participation à ces enquêtes est fondamentale !
Alors on compte sur vous !

Source : collectif vie et avenir en val de Durance

Pour répondre à cette enquête, rien de plus simple !

  • Rédigez un avis :
    • Indiquez bien votre identité et votre position sur le dossier (favorable / défavorable)
    • Retrouvez ici les arguments développés par la SAPN dans son avis DÉFAVORABLE sur le dossier (cliquer ici)
  • Déposez votre avis avant le lundi 16 novembre :
    • Par mail, en l’envoyant à l’adresse : pref-isdnd-ventavon@hautes-alpes.gouv.fr
    • Par courrier, à destination du commissaire enquêteur et à l’adresse : Mairie de Ventavon, le village, 05300 Ventavon
    • En vous rendant directement à la mairie de Ventavon, en cochant sur votre attestation de déplacement dérogatoire “pour se rendre dans un service public”

La SAPN se positionne en défaveur de cette autorisation pour plusieurs raisons, parmi lesquelles (pour retrouver davantage d’arguments, cliquez ici) :

  • Elle ne répond pas aux objectifs de diminution des déchets enfouis prévus par la législation ;
  • La zone de provenance des déchets ne doit pas dépasser la zone de chalandise (départements 04-05). Dans ce cadre, nous nous opposons à l’arrivée de déchets du département 06 prévue dans le dossier. Nous ne sommes pas la poubelle de la Cote d’Azur !
  • Les menaces pesant sur la Durance et donc sur la ressource en eau ne sont pas suffisamment pris en compte dans le dossier ;
  • Les nuisances olfactives insupportables pour les riverains ne semblent pas être prises en compte dans le dossier, alors même qu’elles ont déjà été dénoncées à plusieurs reprises.

Retrouvez les arguments développés par la SAPN en cliquant ici

Vous pouvez trouver l’intégralité du dossier soumis à enquête publique en cliquant ici

ON COMPTE SUR VOTRE PARTICIPATION, AVANT LE 16 NOVEMBRE !


Source de l’image de mise en avant : Pixabay.com

espace