ILLUMINATION DU PONT DE SAVINES LE LAC

Classé dans : Faune, Milieu naturel, Urbanisme | 0

Un projet d’illumination du pont de Savines est en cours : des milliers d’oiseaux migrateurs et de chauves souris sont menacées par la pollution lumineuse. Dans une conférence donnée à la presse, la SAPN, aux côtés de France Nature Environnement PACA et d’Energies Collectives 05, explique pourquoi ce projet, en complète incohérence avec les objectifs de transition énergétique, est une nouvelle menace pour la biodiversité.

Le 21 décembre 2018, le conseil municipal de la commune de Savines décidait de donner ” une impulsion emblématique sur cette réalisation qui enjambe le lac, en la dotant d’une mise en lumière afin de symboliser, de nuit, la liaison entre les deux rives, et de valoriser cet ouvrage reconnu pour sa qualité architecturale.” La commune n’hésites à affirmer tout : “Serait ainsi créée, par cette mise en lumière, une certaine modernité, tout en respectant les données essentielles d’un développement durable”, et son contraire : “En effet, ce projet de valorisation par la lumière s’inscrit dans une démarche de développement durable, avec des technologies performantes et adaptées (faible consommation en énergie électrique, durabilité des sources utilisées, respect de la notion de pollution lumineuse au regard des particularités du site.” Ainsi on valorise par la lumière et on fait du développement durable, une bonne leçon de cohérence.

Extrait des délibérations du conseil municipal – séance du vendredi 21 décembre 2018 à 20h30 – commune de Savines le lac

Coût de ces travaux : 326 509.25 € HT

Plan de financement : SUBVENTIONS 75 % 244 882.00 €
Etat (DETR 2019) 30 % 97 953.00 €
Région PACA 20 % 65 302.00 €
Département Hautes-Alpes 25 % 81 627.00 €
COMMUNE 25 % 81 627.25 €

Pourquoi nous dénonçons ce projet ?

Au niveau écologique

Celui-ci menace directement des milliers d’oiseaux migrateurs et de chauve-souris car il détruirait la “Trame Noire”, c’est-à-dire la continuité nocturne sans pollution lumineuse, encore préservée entre Sisteron et Briançon, qui sert à de nombreuses espèces d’oiseaux de couloir de déplacement la nuit. Long de 900 mètres, son éclairage reviendrait à créer une barrière lumineuse au corridor de migration qu’est la Durance, incluant donc le lac de Serre-Ponçon. Ce projet aurait donc un impact considérable sur les populations avicoles qui seraient stoppées par l’éclairage. De manière très locale, la pollution lumineuse affecterait les chauves-souris, présentes sur le pont. Des inventaires sont en cours pour connaître leur nombre exact et ainsi estimer l’impact d’un tel projet sur ces mammifères nocturnes. Aussi, de nombreux nids d’hirondelles sont présents sur l’encorbellement du pont, les travaux de mise en place des installations lumineuses pourraient les détruire et remettre en cause/mettre en péril la nidification des hirondelles.

Sur le volet énergétique :

Nous appuyons les plus de 200 sociétaires de la coopérative Energies collectives 05 : “Les dernières canicules estivales, à l’instar de tant d’autres éléments de l’actualité, nous rappellent l’urgence pour tous, de promouvoir une réelle transition écologique pour préserver la force et le merveilleux de nos territoires, et de limiter notre impact sur la planète. Ainsi, il nous paraîtrait plus raisonné d’investir les fonds publics dévolus à ce projet, dans une production significative d’énergie renouvelable sur notre territoire alpin dont le potentiel et immense. les 326 000€ HT d’investissement destinés à ce projet d’illumination, reconvertis en équipement photovoltaïque des toitures, à l’adret de la commune de Savines-le-Lac, produiraient 351 mégawatts/an. C’est la consommation électrique annuelle, hors chauffage, de 270 personnes, plus d’une quart de population de la commune, qui serait ainsi couverte, et ce durant plus de 35 ans.”

La Société Alpine de Protection de la Nature plaide pour un aménagement du territoire respectueux de l’environnement intégrant notamment les enjeux de biodiversité. Ce projet est tout à fait incohérent avec les enjeux écologiques et ne tient pas compte de l’effondrement actuel de la biodiversité ni des besoins de réductions de consommation d’énergie, nous demandons donc son annulation et soutenons l’alternative citoyenne proposée par Energies Collectives 05.