L’EOLIEN – FICHE DE SYNTHESE – PROPOSITIONS GROUPE DE TRAVAIL SAPN

Au niveau de la France le potentiel éolien est au moins de l’ordre des 2/3 de la consommation électrique actuelle, en majeure part sur les zones en littoral et encore plus en mer au large des côtes, soit environ 300TWh. Le potentiel en production éolien est très faible dans les Hautes Alpes en raison du manque de vents réguliers.

Contexte général

Dans les Hautes-Alpes, le potentiel de production éolien est faible en raison du manque de vents réguliers, de l’ordre de 0.2 TWh/an, soit au moins 10 fois plus faible que celui des parcs photovoltaïques.

Le département montagneux n’offre, à de rares exceptions près, que des sites perchés sur des crêtes ou sommets dans des espaces naturels, d’où un impact important sur le paysage et sur la biodiversité.

Position de la SAPN

Impact humain : Les nuisances sanitaires de l’éolien industriel sont réelles. Des troubles psychosomatiques, psychologiques, physiologiques dus aux bruits et vibrations ont été constatés et étudiés (voir entre autres les études de l’Académie nationale de Médecine). Pour réduire ce risque sanitaire, la réglementation impose l’implantation du grand éolien à plus de 500 mètres de toute habitation, ce qui peut être très insuffisant.

Il nous parait essentiel de respecter une distance de sécurité qui doit être a minima  Hx10 en mètres (H= hauteur de l’éolienne), ce qui correspond à 1500 mètres dans le cas d’une éolienne de 150m de haut. Dans un pays de montagne les distances doivent être étudiées en tenant compte des caractéristiques du relief et du vent favorisant ou au contraire défavorisant la propagation du bruit et des vibrations.

Impact écologique : L’avifaune et les chiroptères (chauves-souris) sont très vulnérables à ce type d’installation. La flore (milieux forestiers, plantes rares et protégées) peut être sévèrement impactée par la construction du site d’installation et des routes d’accès, souvent longues pour atteindre des sites difficiles d’accès.

Plus précisément, doit être exclue toute implantation d’éolienne à l’intérieur des sites protégés : Réserve naturelle, Site classé ou inscrit, Arrêté préfectoral de Protection de Biotope, Parc National, Parc Naturel Régional, Espace naturel sensible défini par le département, des sites Natura 2000, des couloirs migratoires identifiés (avifaune, chiroptères).

Impact paysager : Les paysages du département des Hautes-Alpes sont très sensibles en raison des caractéristiques du relief, des nombreux sites emblématiques et de la forte fréquentation touristique. Il faut noter que nombre d’habitants des Hautes-Alpes ont choisi leur lieu de vie en raison de la qualité des paysages.

La totalité du territoire des Hautes-Alpes est constituée de zones de sensibilité paysagère majeure à très forte (voir : études paysagères de cadrage de projets éoliens, DREAL PACA). Les questions d’échelle et de co-visibilité y sont cruciales ; spécialement en zone de crête, col, sommet où le gisement de vent est meilleur.  De nombreux sites sont difficiles d’accès, accentuant les impacts visuel et écologique des routes d’accès.

Chiffres clés

  • une éolienne de 150 m de haut produit environ 6GWh/an, 100 fois plus qu’une éolienne de 30m de haut
  • un parc éolien occupant 1km2 produirait environ 48GWh/an soit 1.5 à 3fois moins qu’un parc PV au sol

Que faire à son échelle

  • ne pas installer d’éolienne même de très petite taille hormis le cas d’une zone très isolée
  • s’opposer à tout projet d’installation d’éoliennes de grande taille sauf exception dûment justifiée

Mini biblio :

Schéma régional de l’éolien en PACA

http://www.paca.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/SRE_PACA_-_version_finale_-_septembre_2012_cle7df2d1.pdf