LES MOBILITES – FICHE DE SYNTHESE – PROPOSITIONS GROUPE DE TRAVAIL SAPN

Les transports représentent en France un tiers des émissions de CO2, dont plus de 90% pour le transport routier (personnes et marchandises), contribuant ainsi au réchauffement climatique. De plus le transport routier est à l’origine d’une part importante des polluants atmosphériques, responsables de 48 OOO morts prématurées en France, selon l’Agence européenne de l’environnement.

Contexte actuel en PACA et dans les Hautes Alpes

Notre département est excentré par rapport à la région PACA, et la métropole grenobloise est plus proche qu’Aix-Marseille. Les besoins de déplacements sont importants pour une population souvent disséminée loin des centres urbains, et un relief qui complique la situation, surtout en conditions hivernales. Les flux les plus importants de voyageurs sont saisonniers et liés au tourisme, et souvent concentrés sur les week-ends.

Documents cadres – structures compétentes

La LOM (Loi d’Orientation des  Mobilités), encore à l’état de projet avec son plan vélo, va succéder à la LOTI (Loi d’Orientation des Transports Intérieurs), votée en décembre 1982.  Les AOT (Autorités Organisatrices de Transports) sont : les régions pour le transport d’intérêt régional ferroviaire et routier, y compris le transport scolaire ; les communes et intercommunalités sur leurs territoires ; l’Etat pour les liaisons d’intérêt national, avec les TET (Trains d’Equilibre du Territoire), dont fait partie le train de nuit Paris-Briançon.

Chiffres clés

  • Plus de la moitié des Hauts-Alpins (de Laragne à Briançon)ont une gare dans leur commune.
  • Le train met 1h15 en moyenne entre Briançon et Gap, avec arrêts à L’Argentière, Montdauphin, Embrun et Chorges, et 20 mn entre Gap et Veynes.
  • 2h03 : le temps de parcours des trains entre Grenoble et Gap quand la ligne était encore entretenue. C’est maintenant 2h20.
  • 4 ateliers pour entretenir soi-même son vélo dans les Hautes-Alpes, à Gap, Guillestre, Briançon et Barret sur Méouge, et un autre prévu à Embrun.

Axes prioritairespour nos territoires :

  • Sauver la liaison ferroviaire vers Grenoble, avec des travaux à prévoir en particulier sur le tronçon Clelles – Aspres-sur-Buëch.
  • Pérenniser le train de nuit, et le renforcer (trains supplémentaires pour les week-ends et les vacances scolaires), comme cela se faisait il y a quelques années..
  • Améliorer les horaires et les correspondances, en utilisant la complémentarité entre trains et bus.
  • Améliorer les services train+vélo, généraliser la possibilité de  charger des vélos non démontés dans les trains, mais aussi sur certaines lignes de bus, avec une information pour les voyageurs .

Que faire à son échelle

  • Eviter chaque fois que possible de prendre sa voiture, et penser aux transports collectifs et au covoiturage. Le vélo peut être une bonne solution pour les petits trajets.
  • Agir auprès de sa communauté de commune ou  pour des transports en commun fiables et adaptés.
  • Soutenir le Collectif de l’Etoile ferroviaire de Veynes.

Quelques sites à visiter…

www.nosterpaca.com (association affiliée à France Nature Environnement).

www.fnaut.fr (Fédération Nationale des Associations d’Usagers des Transports)

www.fub.fr (Fédération des Usagers de la Bicyclette)

et à Gap : www.mobilidees.org